SCHEMA DIRECTEUR EN EAU POTABLE

Protéger notre ressource en eau au moment où elle devient de plus en plus rare et chère à produire est un objectif que le Syndicat Mixte de l’Oise Picarde s’est fixé. Pour cela, la compétence élaboration d’un Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable vient d’être transférée au SMOP.

Ce schéma aura pour objectif d’effectuer un état des lieux des ressources en eau potable d’un périmètre, en l’occurrence celui du SMOP, ainsi qu’un état des besoins et de la qualité de l’eau potable. Il devra prévoir les besoins futurs en eau potable du SMOP, suivant l’évolution prévue pour le territoire du SMOP dans le SCOT. Il proposera des solutions d’amélioration à court terme, moyen et long terme. D’autres pistes pourront être étudiées comme la défense incendie.

Les problèmes rencontrés sur le territoire :

1) Problèmes récurrents de sécheresse essentiellement localisés sur la Vallée de la Celle et de façon moins fréquente sur le vallée de la Noye.
2) Problèmes de qualité de l’eau potable : l’Agence de l’eau Seine-Normandie a classé les 22 captages présents sur notre territoire en 4 catégories :

  • 2 ont été considérés comme étant de bonne qualité
  • 2 sont voués à être abandonnés à court terme
  • 4 ne sont plus récupérables
  • 14 sont définis comme dégradés mais restaurables.

3) Problème de sécurisation : la quasi-totalité de la population n’est alimentée que par 1 seul captage.
4) Plan de secours / alertes inexistants.
5) Nombre très important de syndicats.
6) Problème de pression.
7) Sécurité incendie.

> Le contenu de l’étude de Schéma Directeur en Eau Potable a été validé lors de cette réunion par l’ensemble des participants :

  • Restitution des données (sur la structure, la ressource en eau, les infrastructures…).
  • Définir les captages structurants du SMOP et redéfinition des Bassins d’Alimentations de Captages.
  • Analyses capacitaires des forages.
  • Essais de forages pour la recherche de nouveaux captages (en optionnel).
  • Interconnexion entre syndicats.
  • Définition des tranches de travaux (court, moyen et long terme) – pour les communes de Hardivillers et Francastel des solutions devront être fournies à très court terme.
  • Etude juridique portant sur les compétences des syndicats d’eau pour des éventuels regroupements de syndicats ou un éventuel transfert de compétence(s) à une collectivité (aux Communautés de Communes ou SMOP).
  • Sécurité incendie (création ou réhabilitation de mares…).

> Déroulement convenu :

1) L’acquisition  des données se fera en interne par le personnel du SMOP, pour cela il sera nécessaire de prendre contact avec les syndicats d’eau, les fermiers…
2) Le lancement de l’étude se fera à l’automne. 

 

Copyright © SMOP - Route de Noyers - 60480 FROISSY