[ Coût du service des déchets ] [ A - Vue Générale du Service ] [ B - Evolution des coûts ] [ B - Les Déchetteries ] [ B - Autres Frais ] [ Annexe 1 ] [ Annexe 2 ] [ Annexe 3 ] [ Annexe 4 ] [ Annexe 5 ] [ Annexe 6 ]
 

Annexe 4 – Caractérisation des collectes d'OM

En 2005, le SYMOVE a fait procéder à une étude un peu particulière.
En juin et novembre, un petit camion est passé sur plusieurs communes et a pris un échantillon de 40 poubelles ou sacs, puis a procédé à une analyse et une pesée de leur contenu.
En juin les 40 sacs prélevés totalisaient 358 kg et en novembre 286 kg.

Une synthèse de ces pesées est décrite ci-dessous sous forme de graphique.

En poids, les données étaient les suivantes :

 Données en kg

Juin

Novembre

Déchets verts de jardin

110,56

38,74

Déchets recyclables

à corps plats

à corps creux

à verre

 

16,34

7,92

5,30

 

22,20

11,30

19,08

Autres déchets

217,82

194,64

TOTAL

357,94

285,96


En juin 2005, le tonnage total des OM collectées était de 527 tonnes et 458 tonnes en novembre.

Si l’on considère que les échantillons étaient à peu près représentatifs de ce qui se passe sur l’ensemble de la CCVBN, il aurait donc pu y avoir 4,6 % de corps plats dans les 527 tonnes d’ordures ménagères collectées en porte à porte : soit 527 tonnes x 4,6 % = 24,24 tonnes.
Si l’on applique le même calcul sur tous les matériaux le tonnage des déchets recyclables qui auraient ainsi été mis avec les ordures ménagères, est résumé dans le tableau suivant :

Chiffres en tonnes

Juin

Novembre

à corps plats dans les OM

à corps creux dans les OM

à verre dans les OM

24,24

11,64

7,90

35,72

18,09

30,55

Autrement dit, si ces déchets recyclables avaient bien été déposés dans les bacs de tri sélectif et dans les colonnes à verre, les collectes sélectives de ces 2 mois auraient pu être bien supérieures !

Le tonnage des corps creux , corps plats et verre réellement collectés ces mêmes mois étaient les suivants :

Chiffres en tonnes

Juin

Novembre

à corps plats

à corps creux

à verre

55,96

20,96

94,68

52,89

19,42

69,62

Alors, faisons une simulation en calculant ce qui se serait passé si tout avait bien été trié …
Exemple sur les corps plats en juin : si les 24,24 tonnes (estimées trouvées dans les OM) avaient bien été collectées dans les bacs verts de tri sélectif, le tonnage de corps plats du mois aurait été de :

55,96 + 24,24 = 80,20 tonnes, soit 43,3 % de plus !

Pour les différents échantillons et matériaux, le même calcul peut être fait et résumé dans le tableau suivant qui indique le pourcentage supplémentaire que l’on aurait pu trouver dans les bacs de tri :

 

Juin

Novembre

à corps plats dans les OM

à corps creux dans les OM

à verre dans les OM

43,3%

55,6%

8,2%

67,5%

93,2%

44,1%

Bien évidemment, ceci n’est qu’une approximation, mais elle reste révélatrice du fait qu’hélas tout le monde ne trie pas ses déchets …

Il y a pourtant un réel intérêt financier (au delà bien sûr de l’importance environnementale du geste de tri) à respecter les consignes de tri !

Si l’on affine les hypothèses déduites ci-dessus, on peut estimer les tonnages ainsi perdus dans les OM

Estimation des tonnages recyclables perdus dans les OM

Tonnage mensuel moyen

tonnage annuel

à corps plats dans les OM

à corps creux dans les OM

à verre dans les OM

29,98

14,86

19,22

359,76

178,32

230,64

Total matières recyclables perdues

64,06

768,72

Soit une estimation de 768,72 tonnes de matières recyclables perdues par an !

Et l’intérêt financier ?

Ces 768 tonnes déposées en OM en porte à porte, avec un coût moyen de 122,64 € / tonne en 2006, ont coûté 94 276 €

Par contre, si ces tonnages avaient été mis dans les bacs de tri et colonnes à verre, les dépenses de collecte et de tri, diminuées du rachat des matériaux et du soutien financier d’éco-emballages, auraient laissé une charge d’au maximum 72.000 € …    Soit un coût inférieur de l’ordre de 22 276 €, soit environ  -24 %...

Ceci est bien évidemment très fictif et hypothétique, mais il n’en reste pas moins que avec un tri correctement fait par tous, tout le monde serait gagnant : la facture de REOM et l’environnement !

Pour ceux qui pourrait douter de l'intérêt financier à faire l'effort de trier ses déchets, imaginons un peu ce que serait la situation sous l'angle uniquement financier .... voir annexe 6

 

 Pour télécharger le dossier complet au format imprimable cliquez ICI (Pdf)

   

 Version imprimable de la page

 

Copyright © SMOP - Route de Noyers - 60480 FROISSY