[ Le SPANC de la CCVBN ] [ L'assainissement ??? ] [ Assainissement collectif ou non collectif ! ] [ Les filières ] [ Guide d'entretien ] [ Les différentes types de contrôle ] [ Procédure et documents à imprimer ]
 

 Qu'est ce que l'assainissement non collectif et l'assainissement collectif

LES DIFFERENCES ENTRE L’ASSAINISSEMENT COLLECTIF
ET L’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

 

 La commune doit :

 

 

 Assainissement Collectif

 Assainissement Non Collectif

 La collecte :  - En assainissement collectif, les eaux usées sont collectées dans un réseau d’eaux usées, les eaux de pluie sont parfois admises.
Les effluents de toute une commune (ou regroupement de communes ou seulement un quartier) sont dirigés vers la station d’épuration.
 - En assainissement non collectif les eaux usées de l’habitation ont un cheminement plus court, l’effluent est dirigé vers la fosse toutes eaux qui se trouve à côté de l’habitation.
 Le prétraitement :  - Il s’agit en premier lieu d’un dégrillage grossier. Une grille est placée au niveau de l’arrivée de l’effluent pour retenir les gros éléments.

Ensuite, vient le deshuilage-dessablage, cela consiste à éliminer les graisses et les sables pour ne pas perturber le bon fonctionnement de la station d’épuration.

En effet, les sables corrodent les pompes et les huiles créent un dysfonctionnement de l’épuration.

 

 - Le prétraitement dans la fosse toutes eaux permet :

- aux éléments grossiers de tomber au fond de la fosse puis ils sont liquéfiés par les bactéries,
- et aux graisses de flotter

 L’épuration :  

- En assainissement collectif, il existe deux traitements différents :

- soit un traitement physico-chimique : un réactif est versé avec l’effluent, il se crée des flocs (gouttelettes) puis ces flocs avec un 2ème réactif se rassemblent et flottent, ils sont ensuite récupérés ;

- soit un traitement biologique : ce sont des bactéries qui vont manger la matière organique.

 - En assainissement non collectif, le principe est le même que pour le traitement biologique, sauf que les bactéries se retrouvent en plus petit nombre dans le sol en comparaison aux bassins des stations d’épuration.
 Le rejet :  - Il se fait le plus souvent dans une rivière. Lorsqu’il n’y a pas de rivière à proximité, on infiltre les eaux dans des bassins d’infiltration ou dans des peupleraies.  - En premier, on essaie d’infiltrer les eaux dans le sol et si on ne peut pas, le rejet se fait soit vers le milieu extérieur ou alors vers un puits d’infiltration.

 

 

Carte de Zonage de la CCVBN [Nouveau]
Choix de la commune

 

     

 Version imprimable de la page

 

Copyright © SMOP - Route de Noyers - 60480 FROISSY